Anthony Daheron

« Autrefois, il fallait faire son métier. Puis grâce à la Qualité, bien faire son métier. Et maintenant : bien faire son métier sans se faire de mal. » (Source : www.carsat-ra.fr). C’est toute la logique que le service R&D et Qualité de Liftvrac met en œuvre chaque jour, afin d’optimiser l’ergonomie dans vos lignes de production, et ainsi diminuer les risques de TMS. 

Les TMS :  c’est quoi concrètement ?

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent une quinzaine de maladies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres et de la colonne vertébrale. Ils s’expriment par de la douleur mais aussi par de la raideur, de la maladresse ou une perte de force plus ou moins conséquente.

Ils existent depuis le XIXème siècle, mais on en parle de plus en plus du fait des changements dans l’organisation du travail. Le « juste à temps », les flux tendus ou stock zéro imposent un niveau de charge de travail relativement constant et élevé. Beaucoup de tâches imposent également des gestes fins, précis et répétés.

Les TMS : état des lieux dans l’agroalimentaire

Le secteur de l’agroalimentaire en France est, depuis plusieurs années, l’un des plus exposés aux risques de lombalgies et de TMS : les troubles musculo-squelettiques. Nombre d’entreprises se sont lancées dans des réflexions sur la disposition des postes, les mouvements plus ou moins répétitifs, et l’organisation du travail (ergonomie, travail au froid, risque de blessures…).

À savoir que les industries dans l’agroalimentaire ont un record… : elles représentent un quart des troubles musculo-squelettiques reconnus comme maladies professionnelles. Ces troubles ont des sources connues :

  • Les tâches répétitives
  • Le port de charges lourdes
  • L’exposition aux vibrations et aux bruits
  • Le rythme rapide en production
  • Le travail au « trop froid » et « trop chaud »
  • La conception malaisée des postes de travail

Quelles sont les conséquences des TMS sur votre entreprise ?

  • Absentéisme,
  • Désorganisation du travail,
  • Surcharge de travail pour les autres salariés,
  • Baisse de qualité du travail et du rendement,
  • Augmentation des cotisations accident du travail et maladies professionnelles

Il faut aussi savoir que les TMS sont le premier facteur d’invalidité au travail, et que leur nombre augmente de 13% chaque année. En plus de cela, ils représentent un coût élevé pour les entreprises. Cela vaut donc la peine de s’y pencher un peu… Liftvrac est sensible aux TMS dans vos industries, et trouve des solutions pour y pallier.

Les convoyeurs élévateurs de Liftvrac ont été étudiés pour optimiser au maximum l’ergonomie, et ainsi diminuer de façon conséquente les TMS, et améliorer la sécurité des utilisateurs. Ils viennent très souvent remplacer des systèmes tels que les bacs Europe par exemple qui sont une cause fréquente de TMS. Nombreuses sont les bénéfices de ce système visant à lutter à vos côtés pour une amélioration des conditions de travail et de la sécurité de vos opérateurs.

Notre prochain article traite en détail de la façon dont Liftvrac s’y prend pour optimiser les lignes de production, avec un focus sur la machine à topping.  Vous pouvez également nous contacter via ce formulaire pour toute demande d’information !